BANDEAU-Blog-Pointure Nos Conseils

Bien choisir ma pointure


Pas facile de bien choisir sa pointure, on a peur de se tromper, on est dans le doute, on hésite… N’ayez plus peur, il vous suffit de suivre nos conseils afin d’arriver au mieux à la pointure qui correspondra à votre morphologie. Vous trouverez ci-dessous un pédimètre ainsi que nos conseils pointure.

  • MESUREZ VOTRE PIED

pédimêtre

Tout d’abord, il vous faut bien vérifier que votre pédimètre soit bien imprimé à 100%.

Effectuez cette opération plutôt en soirée (pendant la page de pub!), les pieds ont tendance à gonfler au fil de la journée. Ce phénomène s’observe également lors d’un effort physique. Votre pied récupère une demi pointure après une activité sportive.

Installez-vous en chaussettes contre un mur sur une feuille de papier cartonnée.
Veillez à garder le talon bien appuyé contre le mur et le pied à plat sur la feuille.
Tracez un trait devant l’extrémité du gros orteil.
Mesurez la distance en cm entre le bord de la feuille et le trait (arrondir au millimètre supérieur).

Le trait doit être tracé devant l’orteil le plus long qui n’est pas forcement le gros orteil. C’est vrai pour un pied égyptien mais pour un pied grec, le trait sera tracé devant le second orteil.

  • DÉTERMINEZ VOTRE POINTURE

A l’aide du tableau ci-dessous, vous pouvez définir de façon précise votre pointure.

Si vous êtes entre deux mesures, il est recommandé de prendre la pointure supérieure et de recourir, éventuellement, à des semelles.

N’oubliez pas non plus de prendre en considération l’épaisseur de la chaussette. Il ne faut pas hésiter à rajouter une demi pointure pour une chaussure d’hiver, de sport ou de randonnée.

De plus :

Vérifiez nos infos pointure

Certains fournisseurs se font remarquer en offrant des chaussants très différents. Vérifiez nos infos pointure dans la description des produits.

 Ayez le réflexe semelles

N’hésitez pas à prendre une demi pointure supplémentaire et à recourir à une paire de semelles. Elle vous permettra de caler le pied dans la chaussure et résoudra bon nombre de problèmes.

Selon vos priorités, il existe une large gamme de produits :

– Hygiène et transpiration : semelles BAMA

– Confort : semelles cuir BAMA, gamme semelles confort SORBOTHANE

Il est nécessaire d’enlever la semelle de propreté d’origine avant de glisser votre paire de semelles.

Grille_Standard_Homme
Grille_Standard_Femme
Grille_Standard_Enfant
  • CONSEILS CHAUSSURES ENFANT

premier pas

1 – A chaque âge ses soucis

Avant les premiers pas

Selon les bébés, les premiers pas s’effectuent entre 9 et 18 mois. Avant cette course effrénée, votre enfant n’a pas un besoin « physiologique » de chaussures. Les chaussons de naissance sont là pour apporter chaleur et fantaisie (dans un monde de brutes !). Les chaussures doivent être légères, souples avec une semelle non rigide.

Des premiers pas à 4 ans

La nécessité de chausser votre enfant apparaît lorsqu’il commence à marcher. Son pied est rond et plat jusqu’à 4 ans, le mot d’ordre est « liberté de mouvement » (nous parlons des pieds bien entendu !). Cette liberté va à l’encontre d’une idée reçue, selon laquelle les enfants ont besoin d’un soutien plantaire. Hors, ce dernier pourrait gêner le développement naturel des muscles souteneurs de voûte. Il est important de laisser son pied le plus libre possible. Il ne faut pas hésiter à le faire marcher pieds nus ou en chaussettes antidérapantes. Les chaussures premiers pas sont rondes et larges avec un contrefort rigide. Une première visite chez le podologue est conseillée entre 4 et 5 ans.

Au-delà de 4 ans

Le pied va s’affiner et la cambrure se former progressivement.

2 – Le modèle idéal

Quand vous choisissez un modèle, il est important de respecter certains points détaillés ci après. D’autre part, le laçage, la façon de les enfiler, de les enlever, sont à surveiller lors de leur utilisation quotidienne.

Le système de fermeture

Les lacets permettent de mieux adapter la chaussure à la forme du pied de votre enfant. C’est encore plus important si son pied est long et mince, tenez bon face aux maîtresses (soyez déterminé !). Consultez notre fiche de conseil « Le laçage » afin d’obtenir des détails sur les boules de serrage ou le lacet Freelace.

Pour les pieds carrés et larges, les élastiques et les bandes velcro permettent de doser le serrage pour une bonne circulation du sang. Ce système de fermeture s’arrête, le plus souvent, à la pointure 35 pour les cadets.

Il est vrai qu’il facilite l’autonomie rapide de l’enfant, mais à partir de 6 ans, il est tout à fait capable de lacer ses chaussures (soyez très déterminé !).

Autre souci : en devenant ado, votre enfant perd la notice, « trop ringards les lacets »…et pourtant tellement utiles.

Essayez de lui faire comprendre (soyez très très déterminé !) qu’en ne laçant pas ses chaussures, il réduit la durée de vie de cette dernière, mais surtout il abîme ses pieds et son squelette. Les lacets peuvent être faits et cachés sous la languette. Le laçage est dans tout les cas indispensable durant la pratique sportive.

La tige

La tige est en quelque sorte la chaussure sans sa semelle, elle est aussi désignée sous le terme d’empeigne. Elle peut être haute, intermédiaire ou basse. La tige haute est conseillée chez les plus jeunes, même si les mamans peuvent alterner avec certains modèles à tige basse.

La semelle

Elle doit être antidérapante et assez souple. Le talon, pour les plus petits doit avoir une base large et ne doit pas excéder 4 cm de hauteur. Il est préférable que la semelle et le talon soient constitués de matériaux absorbants les chocs.

Le contrefort

L’élément le plus important aux yeux des podologues, est la partie qui entoure le talon : le contrefort. Il doit être rigide afin d’assurer un bon maintien. Attention, la rigidité d’origine d’un bon modèle sera malmenée si on écrase le contrefort avec le talon, à chaque utilisation de la chaussure. En conclusion, adaptez la chaussure à la forme du pied de votre enfant et vérifiez avant toute chose la rigidité du contrefort ainsi qu’une fermeture correcte.

chaussure-enfant
choix de sa pointure

3 – Le choix de la pointure

Quelques statistiques

Le pied de bébé mesure en moyenne 7,5 cm à la naissance, il va doubler en 3 ans. Entre 9 mois et 24 mois il grandit de plus ou moins 25 mm, de 2 à 5 ans il prend 1 cm par an environ, soit plus de 2,5 pointures. (Jusqu’à 3 ans, 1 pointure tous les 2 à 3 mois, entre 3 et 8 ans, 1 pointure tous les 6 mois)

Définissez sa pointure

Mesurez les deux pieds de votre enfant comme indiqué ci-dessous. Vous pouvez également faire confiance au commerçant spécialisé qui mesurera son pied avec un pédimètre. Il est recommandé de prendre une pointure supérieure à la pointure calculée pour que son pied respire et afin d’optimiser la durée de vie de la chaussure. C’est encore plus vrai pour les plus petits, pour lesquels il est préconisé de rajouter au minimum 1 cm à la pointure mesurée. Si la chaussure neuve est un peu trop grande, il ne faut pas hésiter à rajouter une semelle.

Vérifiez régulièrement sa pointure

Les parents doivent vérifier la pointure de leur enfant. Il faut savoir que les plus petits ne souffrent pas d’une chaussure trop petite car la couche adipeuse, qui entoure leurs pieds, limite sa sensibilité à la douleur. Nous vous conseillons de retirer la semelle intérieure de la chaussure, demandez à l’enfant de se mettre debout et de poser le pied bien à plat sur celle-ci. La semelle doit alors dépasser largement à l’avant du pied. Certaines marques, comme Puma ou Adidas avec ses semelles Adifit, facilite la tâche en vous offrant un outil de mesure directement imprimé sur la semelle intérieure.

semelle adi-fit

Si le gros orteil se trouve à l’intérieur de la zone croissant, la pointure est bonne.

4 – Les problèmes de transpiration

En théorie, il serait bien de changer de chaussures régulièrement et de ne pas mettre la même paire plus de 2 fois par semaine. C’est un conseil intéressant pour le commerçant, mais un peu moins pour les parents.

Les matières respirantes

Le cuir et le coton sont des matériaux respirants mais certaines matières synthétiques sont également très performantes. C’est le cas du nylon mesh aéré utilisé sur les chaussures de course. D’autre part, il faut aussi prendre en compte la composition de la doublure et de la semelle intérieure de propreté. D’une manière générale, le modèle tout cuir est assez rare dans les chaussures de sport car les matériaux synthétiques ont des propriétés de résistance et de confort souvent privilégiées.

Les semelles respirantes

Beaucoup de prudence à ce niveau car les procédés développés facilitent l’évacuation de la transpiration mais permettent aussi à l’humidité de pénétrer. La semelle d’une chaussure doit isoler le pied du sol.

Les bons conseils

Il faut entretenir régulièrement ses chaussures et les faire sécher, dès que possible, en ôtant la semelle intérieure quand elle est amovible. La plupart des modèles ne passent pas en machine à laver sans endommager leurs propriétés mais les semelles intérieures ne sont pas concernées par cette interdiction. Les chaussures peuvent être nettoyées sous le robinet, avec un savon doux, à condition de bien les rincer et d’effectuer un séchage naturel à l’écart de toute source de chaleur.

Ayez également le réflexe d’utiliser des semelles intérieures lavables anti-odeurs. Elles résoudront un grand nombre de problèmes. L’utilisation de plusieurs paires de semelles permet de palier au problème de séchage pour une paire de chaussure utilisée quotidiennement. D’autre part, cette semelle pourra être glissée sur la semelle de propreté existante si la chaussure est un peu grande. Il suffira d’enlever la semelle de propreté d’origine lorsque le pied grandira.

transipration

Choisir sa pointure

Vote final

Tous nos conseils pour bien choisir sa pointure avant de passer commande. Prenez le temps de mesurer votre pied, de prendre en compte sa morphologie et le type d'activité que vous souhaitez réaliser avec ces chaussures.

Note finale 4.4

2 commentaires sur Bien choisir ma pointure

  1. Pingback: A chaque coureur sa chaussure - Sports-Loisirs

  2. Pour bien choisir la taille de vos chaussures, essayez toujours plusieurs pointures du même modèle avec deux paires de chaussettes : une fine de vélo et une épaisse de tennis. Avec la première, le pied doit normalement se sentir libre, sans serrage, et avec la seconde, il doit être serré uniformément.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>