Les différents types de randonnée

different-type-de-rando

Que notre motivation soit spirituelle, sportive, gastronome ou familiale, nous avons tous, à un moment ou un autre, prétexte à randonner. Vous trouverez ci-dessous les différents types de parcours correspondant aux différentes familles de chaussures de randonnée.

panneau-sentiers-rando

1 – La Balade

Promenade familiale, cueillette de champignons, découverte des paysages environnants sur les sentiers balisés PR (Promenade et Randonnée)…

Ces parcours s’effectuent sur des terrains légèrement accidentés, de type moyenne montagne, et durent moins d’une journée. Ils ne présentent pas de passages techniques.

Lors du choix de vos chaussures de randonnée, vous devrez privilégier le confort, la légèreté et l’adhérence. Même si ces ballades ne sont pas très techniques, ne négligez pas votre équipement. Si vous ne voulez pas investir dans une paire de chaussures de randonnée digne de ce nom, préférez tout de même une paire de running à un tennis peu adhérent ou à une basket de ville qui ne vous apportera aucun maintien et aucune adhérence. De même si vous êtes peu expérimenté ou particulièrement fragilisé, n’hésitez pas à opter pour une chaussure à tige intermédiaire, dite mid, qui vous apportera une protection maximale.

panneau-sentiers-rando

2 – Grande randonnée et trekking

Ce sont des parcours de plusieurs jours réalisés sur des sentiers balisés GR (Grande Randonnée). Vous devez choisir une chaussure adhérente, relativement crantée, semi rigide, à tige intermédiaire ou haute.

Privilégiez un modèle imperméable, soit tout cuir, soit muni d’une membrane imperméable et respirante de type Gore-Tex. La protection pare-pierres, les renforts latéraux et l’amorti sont également des éléments importants.

panneau-sentiers-rando

3 – Randonnée technique, alpinisme

Nous parlons ici de marcheurs aguerris qui s’éloignent des sentiers battus pour franchir des passages non balisés, techniques, présentant des difficultés particulières, tels que certains cols et sommets accessibles en haute montagne.

Les chaussures doivent être rigides et cramponnables. Les crampons permettront d’appréhender les passages difficiles tels que les névés ou glaciers.

Les chaussures sont montantes, à tige haute, en cuir, voir intégralement recouvertes de  plastique, 100% imperméables.

Ces modèles ne seront utilisés que pour des raids d’altitude, proche de l’escalade et très techniques. Ils sont lourds et ne peuvent servir pour de longues distances.

panneau-sentiers-rando

4 – Randonnée région sèche et désert

Il faut éviter la surchauffe du pied. La chaussure doit être légèrement crantée, souple, légère et sans membrane. Il est préférable de privilégier des fibres naturelles comme la toile. Vous pouvez également opter pour des chaussures de randonnée très aérées, à tige basse.

Si vous devez marcher dans du sable, une tige montante vous évitera les entrées de sable dans la chaussure et vous protégera des entorses causées par l’instabilité du sol.

panneau-sentiers-rando

5 – Raid et trail

Ce sont des courses sur terrain accidenté. La chaussure doit être légère, crantée mais plus rigide qu’un running tout terrain. Les modèles de trail offrent une technicité qui optimise le maintien latéral du pied.

Consultez notre fiche conseil : « N’est pas trail qui veut ».

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *